Tomber amoureux, s’engager dans la vie de couple, prendre son indépendance, devenir parents… sont autant d’occasions, de raisons de se faire dépister du VIH et des autres IST.
Un grand nombre de personnes échappent au dépistage en France. Sur les 150 000 personnes vivant avec le VIH aujourd’hui, on estime que 30 000 personnes (20 %) ignorent leur séropositivité. Conséquence : on dénombre 7 000 à 8 000 nouvelles contaminations chaque année.

Après avoir fait la promotion du préservatif en 2013 et 2014, l’Inpes et le Ministère chargé de la santé ont choisi pour la Journée mondiale de lutte contre le sida 2015, de mettre en avant le sujet du dépistage du VIH et des autres IST.

Un test de dépistage au bout du doigt, le TROD “test rapide à orientation diagnostic”, est facilement trouvable en association ou en pharmacie, où il est disponible depuis le 15 septembre. Au 31 octobre, il était proposé dans près de 9 000 pharmacies "réparties uniformément" sur le territoire, départements et territoires d'outre-mer inclus, soit environ une officine sur trois.
Ces tests permettent, à partir d’une minuscule goutte de sang collectée sur le bout du doigt, de déterminer en quinze à trente minutes s’il y a ou non eu contamination
.

Attention ce test dépiste le sida mais pas les autres infections sexuellement transmissibles, comme la syphilis, les infections à chlamydia, les gonocoques ou encore les hépatites virales.

Le CODES du cher tient à disposition les brochures, dépliants et affiches de l'Inpes.

Dans le Cher vous pouvez également faire un test de dépistage au CDAG-CIDDIST "Consultation de dépistage Anonyme et Gratuit" :

- Centre hospitalier Jacques Coeur à Bourges: 02 48 48 49 40
- Centre Hospitalier à Vierzon: 02 48 52 34 04

Ci-dessous plus d'informations à télécharger
Dossier INSERM
Recrudescence du sida en Europe
 

Pour en savoir plus

 

La nouvelle campagne de l’Inpes incite au dépistage du sida
Tag(s) : #Info santé, #Actualité
Mentions légales