Les médecins généralistes du Cher et de France constatent une baisse significative des consultations (50 % de baisse), plus particulièrement celles qui concernent d’autres pathologies que le coronavirus, comme les diabètes par exemple, mais aussi les cancers ou les maladies cardiaques. Soit les malades pensent qu’ils peuvent attraper le Covid-19 en salle d’attente, soit que leur médecin est débordé. Or ce n'est pas le cas !
Même en période de confinement , vos professionnels de santé poursuivent leurs consultations et continuent de soigner vos pathologies dans des conditions sécurisées !

Un risque pour la santé du malade, avec des pathologies qui peuvent évoluer, mais aussi un risque de saturation, post-confinement, que redoutent les différentes CPTS du Cher.

Il y aura un afflux de patients alors qu’il y a possibilité de prendre en charge de nombreux patients actuellement.

Alors qu’il a été longtemps déconseillé de consulter son médecin physiquement et que l’utilisation de la téléconsultation a été encouragée, la situation n’est pas la même qu’il y a quelques semaines. L'ouverture des centres Covid-19 permet d'accueillir en consultation des patients pouvant être atteints par le coronavirus. Extrêmement peu de patients suspects Covid-19 se rendent en cabinet. Source: article du 22/04/2020 dans Le Berry Républicain

Désormais, avec la mise en place de ces centres, les médecins appellent à un retour de la patientèle dans les cabinets ou alors en téléconsultations (ou par téléphone). 

Carte des centres Covid-19 ici
Consulter la fiche « Faire face à une maladie chronique pendant le confinement » élaborée par la Haute Autorité de santé.

Dans les centres hospitaliers, il faut donc continuer à se soigner et ne pas avoir peur de venir à l'hôpital.  Ci-dessous l'exemple du Centre hospitalier Jacques Cœur de Bourges.

Tag(s) : #Actualité, #Coronavirus
Mentions légales